jeudi 12 mars 2009

Fondations de la dernière maison

Coulage des fondations de la dernière maison






Charpente de la maison 2 en cours de pose

Voir + de photos

2 commentaires:

Gilles V. a dit…

Bonjour,

C'est bien beau tout cela, la volonté de réaliser un logement "écodurable" sans surcouts, mais je ne vois pas du tout ce qu'il y a d'ecodurable dans le polystyrene, le beton armé,le PVC des vitrages et le chauffe eau dans le cellier que j'imagine électrique, puisque vous ne parlez pas de panneaux solaires thermiques...
Qu'en est il de l'etancheite à l'air du logement? Donnez vous une garantie sur la future consommation des maisons construites? Certifiez vous les logements sur ces deux points par un organisme independant?

sylvia a dit…

Bonjour,
Toutes nos excuses pour le retard de réponse. Tout d'abord, nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à nos réalisations. Notre démarche est basée sur le fondement même du développement durable qui est le juste milieu des 3 E : economique, ecologique, ethique

aussi nos constructions ne sont pas seulement écologique, ni même seulement economique, ni seulement ethique. Notre experience nous a permit de concevoir des maisons avec des materiaux qui nous permettent une efficacité énergetique, economique, tout en privilégiant le côté ecologique.

Plus concrètement : quand vous parlez de vitrage PVC et d'écologie, il ne faut pas être réducteur : une fenêtre PVC émettra moins de polluant et utilisera moins de pétrole dans son existence qu'une fenêtre en bois qui plus est en bois exotique ...(en effet, la quantité de pétrole utilisée pour la fabrication d'une fenêtre pvc correspond à 3 entretiens d'une fenêtre en bois avec une lasure soit environ 15 ans quand on sait que la durée de vie d'une fenêtre est de 30 à 40 ans) et sans parler des pesticides utilisés.

Concernant le polystyrène, la principale énergie pour le produire c'est de la vapeur d'eau (le pétrole ne représente que 2%) et pour isorast, cette vapeur est produite avec des déchets de bois. Encore une fois il faut aussi regarder l'ensemble de la chaîne, pour un matériaux qui nous permet d'obtenir un R de plus de 6. Le béton armé est fabriqué sur site.


Je vous propose de lire le mag l'echodurable dans lequel vous trouverez une mine d'information sur les constructions ecodurables.

Mais encore une fois nous nous défendons d'être des puristes, nous avons su trouver un juste milieu entre quelques utopies purement écologistes, des procédés de construction plus économiques à première vue...

Notre approche est éconologique : concilier économique, écologique, éthique et même esthétique.

L' éconologue informe de l'existence et diffuse des solutions à la fois économiques, écologiques et socialement souhaitables afin d'apporter des améliorations, des techniques de constructions à la portée de tous.

Pour être honnête nous nous sommes longuement intéressés à la construction paille mais est ce un choix 100% écologique ??? quelle énergie pour semer, ramasser et transporter... quelle quantité de pesticides est utilisée ? et surtout à combien de privilégies est réservée cette technique de construction ? (tant en terme de coût d'ossature, de savoir faire, et possibilité d'assurance et d'agrément...) Encore une fois, nous pensons avoir trouvé une solution nous permettant, de développer et de diffuser largement ce procédé de construction (coût maitrisé, savoir faire aisé à la porté de tout autoconstructeur, matériaux certifié et construction pouvant être assurée).

Si toutes les constructions d'aujourd'hui dîtes "ecologiques" se tenait au niveau des maison OCRE à 27 KW/M²/AN quel beau pari réussit !

c'est pour cela aussi que nos construction sont écodurables et non pas seulement ecologiques, car elles présentent une efficacité énergétique exceptionnelle qui permet de diviser par 10 la consommation de chauffage et nous le garantissons pendant 10 ans cette consommation de chauffage en se basant sur la moyenne des consommation de la résidence.

Enfin pour terminer je vous confirme que nous sommes soumis a contrôle d'un organisme indépendant PROMOTELEC pour la délivrance des labels THPE ET BBC.

Dernier point sur les chauffes eau, effectivement le solaire thermique n'a pas été retenu comme solution econologique, sur plusieurs points : le coût élevé d'installation par rapport à la production moindre des besoins en eau chaude sanitaire, le fluide calopoteur des panneaux qu'on ne sait pas recycler aujourd'hui et enfin l'utilisation peu pertinente d'un chauffe eau solaire dans des résidences secondaires à la montagne (peu de présence en continue les mois d'été notamment avec problème d'entretien).

Voici quelques éléments de réponses le sujet est tellement passionnant que je laisse la porte ouverte à qui voudrait apporter sa pierre à l'édifice ....

si vous le souhaitez nous sommes à votre disposition pour partager avec vous notre vécu de constructeur depuis plus de 20 ans, nous pouvons également vous apporter notre expérience si vous aviez un projet personnel. N'hesitez pas à nous contacter.
Sylvia TOURN pour la société OCRE